Une députée européenne révèle avoir changé de sexe

LE JOURNAL METRO, bien en avance sur cet article extrait de yahoo.fr, AVAIT ECRIT UN ARTICLE LE 1ER FEVRIER 2013 INTITULE: " ANNA TRANSEXUELLE ET DEPUTEE" qui rendait honneur, en toute simplicité, comme sait le faire METRO, JOURNAL GRATUIT QUE JE RECOMMANDE AU LIEU DES JT TELEVISES,  à la polonaise ANNA GRODZKA, élue au Parlement en 2011. candidate pour son parti le PALIKOT, elle s'était portée la veille de l'article, candidate au poste de vice-présidente de la DIETE, la chambre basse du PARLEMENT POLONAIS.
j'ai cet article et le mettrai au plus vite sur ce site

BON, réjouissons nous que Yahoo s'ouvre aussi à l'ALTERITE MEME EN POLITIQUE même si on sent un effet de mode derrière............................

REMARQUE SIGNE 100% SOPH

 

Une députée européenne révèle avoir changé de sexe

Elle a gardé son secret pendant plus de 20 ans. Nikki Sinclaire, députée européenne, âgée de 45 ans, raconte avoir changé de sexe, dans son livre Never Give Up, rapporte Yagg, lundi 18 novembre. "Il y a un grand secret que Nikki n'a jamais partagé avec personne d'autre que ses amis proches et sa famille (...). Elle est née garçon", est-il écrit dans la préface (en anglais) de son autobiographie, à paraître le 25 novembre. Nikki Sinclaire n'est devenue une femme qu'à l'âge de 23 ans, raconte la presse britannique.

L'identité sexuelle de Nikki Sinclaire a régulièrement été l'objet de rumeurs, notamment "en raison de sa très grande taille" (elle mesure 1 m 93), raconte le Telegraph (en anglais). Mais l'intéressée avait jusqu'à présent toujours nié avoir changé de sexe, même lorsqu'elle a révélé son homosexualité, en 2004. Dans un entretien au Sun on Sunday (en anglais), elle explique d'ailleurs son orientation par une agression sexuelle, dont elle a été victime quelques années après sa transition.

"Ce n'est qu'une facette de sa vie", est-il précisé dans la préface de son livre. La première élue britannique transsexuelle "sera bien plus heureuse, dans le futur, quand elle sera moins connue en tant que statistique mais pour ses convictions politiques". Ses convictions lui on valu d'être exclue de son parti, en 2010. Elue l'année précédente au Parlement européen sous l'étiquette du Parti pour l'indépendance du Royaume-Uni (UKIP, parti anti-européen et anti-immigration) elle avait refusé de siéger avec le groupe Europe libertés démocratie, reprochant à certains de ses membres d'être homophobes. Nikki Sinclaire est à présent à la tête du We Demand a Referendum Party, qui milite pour que les Britanniques puissent se prononcer sur l'appartenance de leur pays à l'Union européenne.


Retrouvez cet article sur Francetv info
 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site